La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2022
2021
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2022
2021
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online selection
 
Responsabilité & Environnement
2022
2021
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2022
2021
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2022
2021

Toutes les années 

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2022
Toutes les années
   

 

 

         
 

 

Réalités Industrielles - Novembre 2022 - Hydrogène et décarbonation

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

 

Novembre 2022 - Hydrogène et décarbonation

Le train à hydrogène

Par Stéphane KABA et Laurent DUFOUR
Alstom

 

Contributeur majeur du secteur des mobilités, le transport ferroviaire présente un fort potentiel de croissance (passagers, fret) étant donné son rôle fondamental dans la transition écologique. Dans un contexte où plus de la moitié du réseau ferroviaire européen n’est pas électrifié, l’utilisation massive de trains diesel n’est plus compatible avec les objectifs de neutralité carbone à atteindre à l’horizon 2050. Les pouvoirs publics cherchent donc à verdir l’ensemble des mobilités en favorisant le transfert modal des mobilités vers le train et en remplaçant les flottes de trains diesel par des solutions 100 % décarbonées. L’introduction de piles à combustible hydrogène dans le ferroviaire est une alternative pertinente dans cette course à la décarbonation. Les profils des missions constitutives du rail représentent en effet un cas d’usage immédiat et préférentiel de l’hydrogène en réponse à des besoins massifs, prédictifs, localisables et pérennes. Cette technologie offre également des niveaux de performance élevés en termes d’autonomie, de vitesse, de capacité et de confort. Enfin, le déploiement à grande échelle de l’hydrogène sur tout le territoire européen contribuera à renforcer la compétitivité de ces solutions.
Alstom a été pionnier dans l’utilisation de l’hydrogène dans le ferroviaire. Le groupe ferroviaire a conçu, développé et produit le premier train régional 100 % hydrogène, le Coradia iLint, lequel est en service commercial depuis 2018 en Allemagne. Le défi associé à l’intégration des différents éléments (pile à combustible, réservoirs, batteries…) a été relevé tout en maîtrisant les contraintes en matière de sécurité industrielle et d’exploitation. Une accélération des développements est néanmoins nécessaire afin d’étendre cette technologie à d’autres types de trains passagers (par exemple, le régional bi-mode) et aux locomotives de fret, tout en favorisant les synergies avec d’autres types d’applications comme le maritime ou le stationnaire.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


august 2022 - Data protection in a global economy

The hydrogen train

 

Stéphane Kaba and Laurent Dufour,
Alstom

 

As a major contributor to the mobility sector, rail transport has a strong growth potential both for passengers and freight, given its fundamental role in the ecological transition. In a context where more than half of the European rail network is not electrified, the massive use of diesel trains is no longer compatible with the objectives of carbon neutrality by 2050. Public authorities seek to decarbonize mobilities by promoting modal transfer towards train and by replacing diesel train fleets by zero-emission solutions. Introducing hydrogen fuel cells in railways is a promising alternative in this race for decarbonation. As trains are showing massive, predictive, localizable and long-lasting usages, rail mission profiles are indeed an immediate and privileged use case. Hydrogen technology also offers high levels of performance in terms of range, speed, capacity and comfort. Finally, the large-scale deployment of hydrogen throughout Europe will strengthen the competitiveness of these solutions.
Alstom was a pioneer in the use of hydrogen in rail. Alstom designed, developed and manufactured the first 100% hydrogen regional train, the Coradia iLint, which is in commercial service since 2018 in Germany. The challenge associated with the integration of various elements (fuel cell, tanks, batteries, etc.) was overcome while meeting operational safety constraints. An acceleration of developments is now necessary in order to extend hydrogen technology to other types of passenger trains (e.g. regional bi-mode) and to freight locomotives while promoting synergies with other types of applications such as maritime or stationary.

 

Retour au sommaire

 


 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr