La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'HCERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2021
2020
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2021
2020
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online selection
 
Responsabilité & Environnement
2021
2020
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2021
2020
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2021
2020

Toutes les années 

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2021
Toutes les années
 
 
         
 

 

Gérer et Comprendre - N° 145 - Septembre 2021

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro

 

 

N° 145 - Septembre 2021

Intelligence artificielle : entre science et marché
Quelques éléments sociohistoriques pour mieux comprendre une étrange expérimentation scientifique (1956-1990)

Par Jean-Sébastien VAYRE
Maître de conférences à l’Université Côte d’Azur

D’un côté, l’intelligence artificielle est à la mode : les principaux acteurs politiques et économiques engagés dans le développement des technologies numériques la promeuvent avec ferveur. D’un autre côté, l’intelligence artificielle fait débat : certains vont même jusqu’à proclamer qu’elle n’existe pas. L’imbroglio est important. L’intelligence artificielle est-elle un mirage ? Dans cet article, nous verrons que non. Nous montrerons plus exactement comment s’est construite cette confusion qui caractérise l’intelligence artificielle, dont l’existence est bel et bien réelle. Pour ce faire, nous soutiendrons que l’intelligence artificielle est une discipline scientifique qui, dès le départ, a été couplée à une pratique économique produisant un déséquilibre entre recherche fondamentale et recherche appliquée. Nous ajouterons alors que c’est précisément ce déséquilibre qui est à l’origine du flou autour de cette discipline scientifique et, plus largement, de l’instabilité caractérisant son évolution .

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 145 - september 2021

Artificial intelligence: between science and market- Some socio-historical elements to better understand a strange scientific experiment (1956-1990)

 

Jean-Sébastien VAYRE,
Université Côte d’Azur.

 

On the one hand, artificial intelligence is fashionable: the main political and economic actors involved in the development of digital technologies are promoting it fervently. On the other hand, artificial intelligence is a matter of debate: some even go so far as to claim that it does not exist. The imbroglio is important. Is artificial intelligence a mirage? In this article, we will see that it is not. We will show more precisely how this confusion has been constructed, which characterizes artificial intelligence, whose existence is real. To do so, we will argue that artificial intelligence is a scientific discipline that, from the outset, has been coupled with an economic practice that produces an imbalance between fundamental and applied research. We will then add that it is precisely this imbalance that is at the root of the vagueness surrounding this scientific discipline and, more broadly, of the instability characterizing its evolution.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr