La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'HCERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2022
2021
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2022
2021
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online selection
 
Responsabilité & Environnement
2022
2021
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2022
2021
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2022
2021

Toutes les années 

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2022
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

Gérer et Comprendre - N° 147 - Mars 2022

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

 

 

N° 147 - Mars 2022

 

Les villes peuvent-elles devenir autonomes sur le plan alimentaire ? Le cas de Paris

Par Emile BALEMBOIS,
Louise SIRVEN
et
Nizar CHAFII
École polytechnique)

 

La croissance des villes pose à la fois des problèmes environnementaux et alimentaires. Des recherches ont été menées pour explorer la possibilité de mettre en place l’agriculture en milieu urbain pour atteindre l’autonomie alimentaire. Dans cet article, nous présentons les expériences urbaines d’agriculture en cours et faisons le point sur les modèles d’autonomie existants. Nous posons la question de la mise en œuvre d’une autonomie alimentaire dans Paris à partir d’un modèle simple. À partir de la recension des espaces disponibles et de l’attribution de différents types d’agriculture à ces espaces, nous visons à nourrir la réflexion autour du développement de l’agriculture dans Paris. Nous projetons une autonomie en fruits et légumes de l’ordre de 10 % dans un modèle réaliste, et de plus de 40 % dans un scénario volontariste. L’obtention de ce résultat implique des coûts : il faut repenser la ville et ses usages pour pouvoir y produire. Ce résultat permet cependant d’introduire une nouvelle vision de la construction durable d’une ville aussi dense que Paris, bénéficiant de l’ensemble des externalités positives de ces scénarios en matière de contact avec la nature, d’éducation, d’emploi, de santé et d’environnement.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 147 - March 2022

Can cities become food self-sufficient? The case of Paris

 

émile BALEMBOIS, Louise SIRVEN & Nizar CHAFII

 

Both environmental and food problems arise from the growth of cities. Research has been conducted to explore the possibility of implementing agriculture in urban areas to achieve food self-sufficiency. In this article, we present current urban agriculture experiments and review existing self-sufficiency models. We raise the question of how to implement food autonomy in Paris based on a simple model. From the inventory of available spaces and the attribution of different types of agriculture to these spaces, we aim to feed the reflection around the development of agriculture in Paris. We project an autonomy in fruits and vegetables of about 10% in a realistic model, and of more than 40% in a voluntarist scenario. Obtaining this result implies costs: the city and its uses must be rethought in order to produce. However, this result makes it possible to introduce a new vision of the sustainable construction of a city as dense as Paris, benefiting from all the positive externalities of these scenarios in terms of contact with nature, education, employment, health, and the environment.

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr