La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l’HCERES dans son classement des revues en économie et gestion (en page 8).

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2023
2022
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2023
2022
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online selection
 
Responsabilité & Environnement
2023
2022
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2023
2022
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2023
2022

Toutes les années 

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2023
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

Gérer et Comprendre - N° 150 - Décembre 2022 -                Que  savons-nous des entreprises africaines

Télécharger gratuitement
la revue complète
Traductions des résumés

 

 

N° 150 - Décembre 2022
Que savons-nous des entreprises africaines ?

 

Retour d’expérience sur un projet entrepreneurial universitaire : cas d’une business school camerounaise

Par Emmanuel KAMDEM
Titulaire de l’habilitation à diriger des recherches (HDR) en sociologie et Professeur des Universités
Et
Blaise Marie OUAFO
Ingénieur électronicien

 

La libéralisation de l’offre de formation universitaire en Afrique, au début des années 1990, a suscité des vocations entrepreneuriales diverses. Ces dernières ont conduit à la création d’établissements de formation en management, principalement par des enseignants-chercheurs universitaires et / ou des dirigeants d’entreprises du secteur privé, afin d’améliorer l’offre quantitative et qualitative de formation en management. C’est ainsi que l’environnement entrepreneurial africain a connu l’émergence progressive d’une nouvelle catégorie d’entrepreneurs privés dans un secteur jusqu’alors exclusivement dominé par des établissements universitaires publics. Cet article a principalement pour objectif de présenter l’expérience d’une business school privée camerounaise, l’Institut Supérieur de Management et de l’Entrepreneuriat (IME) de Douala. Cette expérience montre les difficultés et les opportunités de création d’une entreprise privée dédiée à la formation universitaire en contexte camerounais ; avec une forte orientation vers des partenariats universitaires internationaux. La discussion du cas étudié permet de comprendre comment ces difficultés ont été gérées, sous différentes contraintes (environnementale, sectorielle, organisationnelle, individuelle). Cette discussion permet aussi de décrypter les leviers mobilisés, pour affronter ces contraintes avec succès.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 150 - December 2022
What do we know about African businesses?
-

Feedback on a university entrepreneurial project: The case of a Cameroonian business school

 

Emmanuel Kamdem & Blaise Marie Ouafo.

 

The liberalization of university education in Africa in the early 1990s has given rise to various entrepreneurial vocations. These have led to the creation of management training institutions, mainly by university professors and/or private sector business leaders, in order to improve the quantitative and qualitative supply of management training. Thus, the African entrepreneurial environment has witnessed the gradual emergence of a new category of private entrepreneurs in a sector hitherto exclusively dominated by public academic institutions. The main objective of this article is to present the experience of a private Cameroonian business school, the Institut Supérieur de Management et de l’Entrepreneuriat (IME) of Douala. This experience shows the difficulties and opportunities of creating a private company dedicated to university education in
the Cameroonian context; with a strong orientation towards international university partnerships. The discussion of the case study allows us to understand how these difficulties were managed, under different constraints (environmental, sectoral, organizational, individual). This discussion also makes it possible to decipher the levers mobilized to successfully face these constraints.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr