La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2021
2020
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2021
2020
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online selection
 
Responsabilité & Environnement
2021
2020
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2021
2020
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2020
2019

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2021
Toutes les années
   

 

 

         
 

 

Réalités Industrielles - Février 2021- Le nouveau modèle économique du Royaume-Uni

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro

 

 

 

Février 2021- Le nouveau modèle économique du Royaume-Uni

Brexit : quel impact macroéconomique  selon la littérature ?

Par Catherine MATHIEU
Économiste, OFCE

 

Le référendum de juin 2016, qui s’est soldé par la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, a ouvert une période d’incertitude économique et politique. De nombreuses études ont été pu- bliées sur les impacts économiques qu’aurait le Brexit. Cet article examine les études publiées sur les impacts de cette sortie, à court et à long termes, selon différents scénarios allant d’un soft Brexit jusqu’à un hard Brexit. Ces études fournissent des résultats très différents selon leurs mé- thodes et leurs hypothèses sur les relations futures entre le Royaume-Uni et l’UE27. Les études qui utilisent des modèles de gravité et des modèles d’équilibre général calculables concluent généralement à des effets faiblement négatifs sur le PIB britannique. Certaines accentuent ces effets en y ajoutant l’impact négatif sur la croissance de la productivité du travail d’une ouverture moindre sur l’extérieur, même si les Brexiters veulent ouvrir le Royaume-Uni aux économies non européennes. D’autres pensent qu’un choc de libéralisation pourrait stimuler la production, et ce même si le Royaume-Uni est déjà une économie très libérale.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


February 2021 - The United Kingdom’ new business model

Brexit: What macroeconomic impact has the literature foreseen?

 

Catherine Mathieu,
economist, Observatoire Français des Conjonctures Économiques (OFCE)

 

The referendum of June 2016, which resulted in the exit of the United Kingdom from the European Union, has opened a period of economic and political uncertainty. Several studies have been published about the economic impact of Brexit. The studies that have focused on the short- and long-term effects under different scenarios, ranging from a ‟soft” to a ‟hard” Brexit, are reviewed. Their findings differ significantly depending on their methods and hypotheses about the future relations between the United Kingdom and the EU-27. The studies that use calculable gravity and general equilibrium models have mostly predicted very weak negative effects on the British GDP. Some have foreseen a stronger impact by adding the negative effects on labor productivity given that the country will be less open to foreign markets (even though Brexiters want to open the United Kingdom to non-European economies). Other studies think that a shock of ‟liberalization” could stimulate production (even though the United Kingdom is already a very ‟liberal” economy).

 

Retour au sommaire

 


 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr