La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2020
2019
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2020
2019
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2020
2019
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2020
2019
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2020
2019

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2020
Toutes les années
   

 

 

         
 

 

Réalités Industrielles - Août 2020 - Travail et coopération à travers les frontières

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro

 

 

 

Août 2020 - Travail et coopération à travers les frontières

Vivre en France et travailler au-delà des frontières : quelques perspectives sur les travailleurs frontaliers en France et dans l’UE

Par Pierre BUI QUANG
et
Florian LE GALLO
Banque de France, direction générale des Statistiques, des études et des relations internationales

 

Au cœur des bassins de vie transfrontaliers, la libre circulation des travailleurs dans l’espace européen a facilité la recherche d’emploi au-delà des frontières. 2,1 millions d’Européens travaillaient ainsi en 2018 dans un autre État que celui de leur résidence, dont 450 000 Français. La rémunération de ces travailleurs correspond à autant de ressources pour leur pays de résidence. Les Français salariés à l’étranger ont ainsi perçu 22 milliards d’euros de revenus en 2018. Championne des travailleurs frontaliers, la France se distingue également par une relation à sens unique : elle compte peu de non-résidents occupant un emploi sur son territoire, contrairement à l’Allemagne qui reçoit autant de travailleurs non-résidents qu’elle envoie de résidents à l’étranger. Cette situation peut notamment s’expliquer par les motivations économiques qui structurent la géographie du travail transfrontière et qui se traduisent par d’importants flux sortants, en particulier vers la Suisse et le Luxembourg.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


August 2020 - Work and cooperation across borders

Crossborder workers in France and the EU: Living in France and working outside the country

 

Pierre Bui Quang
and
Florian Le Gallo,
department of statistics and international relations, Bank of France

 

In crossborder areas, the free circulation of labor in the European Union has made it easier to search for a job on the other side of the border. In 2018, 2.1 million Europeans, including 450,000 French residents, were working in another country than their land of residence. That same year, French wage-earners abroad received €22 billion in wages. This pay is a resource for their country of residence. As the champion of crossborder workers, France stands out in that this labor exchange is one way: very few nonresidents come to work in France ‒ unlike Germany, where the number of nonresident wage-earners is as high as that of residents who work outside the country. This situation can mainly be set down to the economic motivations that shape crossborder labor patterns and are reflected in outflows, in particular toward Switzerland and Luxembourg.

 

Retour au sommaire

 


 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr