La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2019
2018
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2019
2018
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2019
2018
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2019
2018
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2019
2018

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2019
Toutes les années
   

 

 

         
 

 

 

Réalités Industrielles - Août 2019 - Quel avenir pour l’économie africaine ?

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro

 

 

Août 2019 - Quel avenir pour l’économie africaine ?

Les chaînes d’approvisionnement responsables en minerais issus de la région des Grands Lacs, quelles initiatives pour quels progrès ?

Par Louis MARÉCHAL
Unité sur la conduite responsable des entreprises de la division de l’investissement de l’OCDE

 

La production et le commerce des ressources minérales représentent une part significative de l’économie des pays de la région des Grands Lacs en Afrique centrale, que ce soit par le biais de l’exploitation industrielle ou à travers l’exploitation artisanale et à petite échelle.
Depuis près de vingt ans, la communauté internationale et les pays de la région ont multiplié les efforts visant à s’assurer que la production et le commerce de ces ressources ne contribuent pas, notamment, au financement de conflits et à la violation des droits de l’homme. En lien avec le secteur privé et la société civile, la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs, avec le soutien de l’Organisation de coopération et de développement économiques, a notamment adopté un ensemble de mesures visant à responsabiliser le commerce de ces subtances.
Si des progrès ont été indéniablement réalisés (sensibilisation et mobilisation accrues des acteurs ; déploiement d’initiatives du secteur privé pour encadrer la production artisanale et à petite échelle ; contrôles renforcés sur l’exploration des ressources), de nombreux défis persistent. Ils ne pourront être levés que grâce à une mobilisation renforcée de l’ensemble des pays de la région, soutenus par les pays d’importation des ressources produites en Afrique centrale.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


August 2019 - What future for the African economy?

Responsible supply chains in minerals in the African Great Lakes region: What initiatives for what progress?

 

Louis Maréchal,
Responsible Business Conduct Unit, OECD

 

Whether due to industry or small-scale production, the extraction of minerals and trade in these resources represent a significant share of the economy of countries in the Great Lakes region in central Africa. For nearly twenty years now, the international community and countries in the region have multiplied efforts for seeing to it that this production and trade do not fund conflicts or violate human rights. In association with the private sector and civil society, and with the backing of the Organization of Economic Cooperation and Development, the International Conference on the Great Lakes has adopted a set of measures for more accountability in the mineral trade. Several problems still exist even though progress has undeniably been made in making actors aware and mobilizing them, rolling out initiatives from the private sector to oversee small-scale production and tightening controls over prospecting. These problems can be solved only through stronger involvement by all countries in the region and with the support of the countries that import minerals from central Africa.

 

Retour au sommaire

 


 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr