La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2018
2017
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2018
2017
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2018
2017
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2018
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2018
2017

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2018
Toutes les années
   

 

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro

 

 

Mai 2018 - Les mobilités du futur : vecteurs techniques, modèles économiques et politiques publiques

Les nouvelles formes de la mobilité : trottinettes électriques, hoverboards, bicyclettes électriques…

Par Frédéric HÉRAN
Économiste et urbaniste à l’Université Lille 1

 

Depuis quelques années, de nouvelles formes légères de mobilité urbaine se développent, utilisant des matériels innovants ou des solutions anciennes revisitées, avec de nombreuses variantes et des appellations commerciales foisonnantes. La presse croit déceler dans ce phénomène un nouveau style de glisse urbaine, une mobilité alternative ou une micromobilité qui révolutionnerait nos modes de vie, ou tout du moins celui des citadins les plus branchés (JACQUÉ, 2016).
Beaucoup moins gourmands en énergie et en matériaux que les voitures individuelles et produisant peu de nuisances, ces « engins de déplacement personnel » (EDP), auxquels s’ajoutent les vélos de tous types, méritent que l’on s’y attarde. Ils sont cependant toujours mis sur le même plan, comme s’ils avaient tous autant de chances de se développer. Pour apprécier leur perti­nence à long terme, les études de marché sont peu adaptées, car, en reposant sur l’observation des ventes passées et sur des enquêtes auprès de la clientèle, elles ont tendance à surestimer le marché potentiel et à considérer comme durable ce qui ne relève que d’un simple effet de mode.
Pour mieux comprendre les avantages et les limites de chaque solution existante, ou même potentielle, il est préférable de passer en revue les principaux choix techniques à réaliser pour innover dans ce domaine, puis d’apprécier les conséquences de ces choix sur la performance de ces différents modes de déplacement et, enfin, de proposer une typologie de ces formes légères de mobilité.

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


May 2018 - Mobility of the future: Technical vectors, business models and public policies

New forms of mobility: Electric scooters, hoverboards, bicycles…

 

Frédéric Héran,
economist and urbanist, Université de Lille 1

 

In recent years, new, light forms of “urban mobility” have developed that use innovative materials or update older solutions. There are many variants and a proliferation of brands. The press sees this trend as a new, alternative form of urban mobility (the “urban glide”), a “micromobility” that will set off a revolution in lifestyles, at least for hip city-dwellers. These means of personal mobility, to which should be added bicycles of all sorts, consume much less energy and fewer materials than private cars, and they cause fewer nuisances. They are all treated alike, as if each had the same chances of being developed. Marketing studies are of little use for making a long-term assessment. Based on past sales and customer surveys, they tend to overestimate the potential market and consider as durable something that is but a fad. To understand the advantages and limits of each means (actual or potential) of personal mobility, a better method is to review the principal technical choices for making innovations in this field, then to assess the consequences of these choices on the efficiency of these various means of light mobility and, finally, to propose a typology.

 

Retour au sommaire

 


 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr