La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Février 2017 - La biologie industrielle : enjeux technologiques, économiques et sociétaux

Nouvelles biotechnologies :  questionnements éthiques et  conséquences économiques et sociales sur l'agriculture et la biodiversité

Par Guy KASTLER
Confédération paysanne, membre fondateur du réseau Semences paysannes

 

L’évolution des techniques du génie génétique et de l’information provoque aujourd’hui dans l’agriculture une restructuration brutale du secteur industriel des biens et services en amont du champ qui s’assortit d’une recomposition profonde des cadres juridiques qui s’appliquent aux semences. Les mégafusions récentes résultent de la division, au cours de la première décennie du siècle, par 100 000 du coût du séquençage génétique et par 2 000 du temps nécessaire à sa réalisation. Ces fusions parachèvent la mise sous dépendance de paysans condamnés à devenir les exécutants d’ordres numériques quotidiens envoyés par leurs fournisseurs d’intrants et d’équipements. Elles vont renforcer la perte de biodiversité cultivée, dont l’érosion a déjà atteint 75 % au cours du dernier siècle, selon la FAO. Le verrou posé par trois sociétés transnationales sur le premier maillon de la chaîne alimentaire est tel qu’aucun gouvernement ne peut leur résister. Au-delà des droits des agriculteurs et de la souveraineté alimentaire, c’est la souveraineté politique des États qui est menacée.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


February 2017 - Industrial biology: the technological, economic and societal issues of biotechnology

New biotechniques: Ethical questions and the socioeconomic consequences on agriculture and biodiversity

Guy Kastler,
Confédération paysanne, a founding member of the network Semences paysannes

 

Techniques in genetic engineering and informatics have evolved to the tipping point and are now reshaping the part of the process upstream in the production of agricultural goods and services. They have major implications for the legal regulations to be applied to seeds. In the first decade of this century, the cost of genetic sequencing has been divided by 100,000 and the time necessary for it by 2,000, whence a recent spate of megamergers in this field. This reduction in costs is the finishing touch on the process for making farmers dependent, turning them into underlings who follow the digital orders received day after day from the companies supplying equipment, seeds, etc. This trend is going to reduce the biodiversity of cultivated plants, which has been retrenched by 75% during the previous century according to the UN’s Food and Agriculture Organization. Three transnational corporations have placed a lock on the first link in the chain of food production; and no government dares oppose them. Besides farmers’ rights and “food sovereignty”, the political sovereignty of nation-states is menaced.

 

Retour au sommaire

 


Febrero 2017 - La biología industrial, desafíos tecnológicos, económicos y sociales

Nuevas biotecnologías, cuestiones éticas y consecuencias económicas y sociales sobre la agricultura y la biodiversidad

Guy Kastler,
Confederación campesina, miembro fundador de la Red de Semillas campesinas

 

La evolución de las técnicas de ingeniería genética y de la información provoca en la agricultura una reestructuración radical del sector industrial de bienes y servicios, previos al cultivo, que se acompaña de una profunda recomposición de los marcos jurídicos que se aplican a las semillas.
Las megafusiones recientes son el resultado, durante la primera década del siglo, de la división por 100000 del coste de la secuenciación genética y por 2000 del tiempo necesario para su realización. Esta reducción de costes hace de los agricultores trabajadores completamente dependientes, condenados a ser los ejecutores de órdenes digitales diarias enviadas por sus proveedores de insumos y equipos. Esta situación va a reforzar la pérdida de biodiversidad cultivada, cuya erosión ya ha alcanzado el 75% durante el último siglo, según la FAO. El bloqueo impuesto por tres empresas transnacionales al primer eslabón de la cadena alimentaria es tal que ningún gobierno puede oponerles resistencia. Más allá de los derechos de los agricultores y de la soberanía alimentaria, es la soberanía política de los Estados que se ve amenazada.

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr