La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

         
 

 

 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

Février 2017 - La biologie industrielle : enjeux technologiques, économiques et sociétaux

Les nouvelles techniques  d’amélioration des plantes : quelques éclairages du quatrième semencier mondial, Limagrain, sur l’innovation en agriculture

Par Jean-Christophe GOUACHE
Directeur des Affaires internationales de Limagrain

 

Le groupe coopératif agricole international Limagrain, le quatrième semencier mondial, soutient l’innovation agricole, notamment les nouvelles techniques d’amélioration des plantes (New Plant Breeding Techniques) comme vecteurs cruciaux de progrès génétiques pour répondre aux multiples défis que doit relever l’agriculture. Ces nouvelles techniques constituent des outils complémentaires de ceux qui ont été historiquement utilisés dans les programmes d’amélioration des plantes. Elles permettent un gain d’efficacité et peuvent générer de la diversité génétique. Néanmoins, pour permettre leur utilisation sur un grand nombre d’espèces végétales et par tous les sélectionneurs en Europe (et garantir ainsi le maintien de la diversité des acteurs), les contraintes réglementaires et les coûts induits doivent être acceptables au regard de la taille des marchés ciblés. Limagrain défend une approche réglementaire proportionnée aux risques, prévisible, transparente et fondée sur des bases scientifiques. Une telle approche est nécessaire pour ne pas restreindre l’innovation de façon injustifiée, éviter de conduire à la stigmatisation des nouvelles techniques et promouvoir la confiance du public vis-à-vis des produits agricoles. Dans cette perspective, Limagrain soutient la proposition, qui a été faite par cinq organisations professionnelles (1), de classer certaines de ces techniques hors du champ d’application de la directive OGM de la Communauté européenne (2001/18/CE).

 

 

(1) En décembre 2015, cinq organisations (FNSEA, Jeunes agriculteurs, Coop de France, Union française des semenciers et GNIS) ont déposé une contribution auprès du Comité économique éthique et social du Haut conseil aux biotechnologies proposant une grille d’analyse réglementaire des NPBT.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

 

Retour au sommaire


February 2017 - Industrial biology: the technological, economic and societal issues of biotechnology

New plant-breeding techniques: A few words from the world’s fourth seed company (Limagrain) on innovation in agriculture

Jean-Christophe Gouache,
director of International Affairs at Limagrain

 

Limagrain, an international agricultural cooperative, ranks as the world’s fourth seed company. It backs innovations in farming, in particular new plant breeding techniques. These key vectors of progress in genetics will help agriculture come to grips with many an issue. These new tools, which supplement the historical techniques for plant-breeding, are more efficient and can produce genetic diversity. If they are to be used on a large number of plant species and by all seed companies in Europe (thus maintaining and diversifying players in this field), regulatory restrictions and costs must be acceptable in view of the target market’s size. Limagrain defends a regulatory approach that is proportional to the risks, foreseeable, transparent and scientific. Such an approach is the necessary condition for: avoiding restrictions on innovations (without justifiable grounds), keeping these new techniques from being stigmatized and boosting public confidence in agricultural products. From this perspective, Limagrain supports the proposal that, made by five trade organizations, would place certain plant-breeding techniques outside the scope of the EU directive (2001/18/CE) on genetically modified organisms.

 

Retour au sommaire

 


Febrero 2017 - La biología industrial, desafíos tecnológicos, económicos y sociales

Nuevas técnicas de mejora de las plantas. Algunas ideas de Limagrain, cuarto productor de semillas mundial, sobre la innovación agrícola

Jean-Christophe Gouache,
Director de Asuntos Internacionales de Limagrain

 

El grupo cooperativo agrícola internacional Limagrain, cuarto productor de semillas en todo el mundo, apoya la innovación agrícola, especialmente las nuevas técnicas de cultivo de plantas (New Plant Breeding Techniques), como un vector crítico de avances genéticos que responden a los diversos desafíos que enfrenta la agricultura. Estas nuevas tecnologías son herramientas que complementan las herramientas utilizadas tradicionalmente en los programas de cultivo. Permiten una ganancia de eficiencia y pueden generar una diversidad genética.
Sin embargo, para que puedan ser utilizadas en un gran número de especies vegetales y por parte de todos los seleccionadores de Europa (y garantizar así la conservación de la diversidad de los actores), las restricciones reglamentarias y los costes asociados deben ser aceptables comparados con el tamaño de los mercados. Limagrain defiende un enfoque normativo proporcional a los riesgos, previsible, transparente y con sólidas bases científicas. Este enfoque es necesario para no limitar la innovación de forma injustificada, evitar la estigmatización de las nuevas tecnologías y promover la confianza del público relativa a los productos agrícolas.
En esta perspectiva, Limagrain apoya la propuesta, hecha por cinco organizaciones profesionales, de inscribir algunas de estas técnicas fuera del ámbito de aplicación de la Directiva OGM de la Comunidad Europea (2001/18/CE).

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr