La série Réalités Industrielles publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets importants pour le développement industriel et économique. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif. Voir la gouvernance de la série

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2016
2015
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2016
2015
Années depuis 1997
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2016

 

Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2016
2015

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2016
Toutes les années
   
Numéros anciens des Annales des Mines 1794-1914

 

 

         
   

Novembre 2016 - L'industrie du futur

coordonné par Denis RANQUE,

Président d’Airbus Group et de La Fabrique de l’industrie
et

Thierry WEIL,

Délégué général de La Fabrique de l’industrie


Voir le sommaire complet du numéro et les résumés des articles

 


Introduction par Denis RANQUE,

Président d’Airbus Group et de La Fabrique de l’industrie

Le mythe selon lequel les pays développés pourraient se spécialiser dans les tâches de conception et les services à haute valeur ajoutée a fait long feu. On ne peut concevoir et améliorer un bien ou un service sans une connaissance fine de ses usages ni une compréhension intime de la manière dont il est produit. Il n’y a donc pas d’économie forte durable sans industrie forte. Par ailleurs, la distinction entre produit et service est caduque. Les services les plus immatériels reposent sur une infrastructure matérielle adaptée, les produits s’enrichissent de services multiples. On n’achète plus un équipement, mais la fonctionnalité qu’apporte son usage : la mobilité plutôt qu’une voiture, la sécurité plutôt qu’un système d’armes, la santé plutôt qu’un dispositif médical. Lire la suite

 
 
 
   

Août 2016 - L'Union numérique européenne

Coordonné par Jean-Pierre DARDAYROL,

Conseil général de l’Économie


Voir le sommaire complet du numéro et les résumés des articles

 


Avant-propos par Andrus ANSIP,

Vice-président de la Commission européenne chargé du marché unique du numérique

et

Günther Hermann  OETTINGER,

Commissaire européen chargé de l'économie et de la société numériques

Créer un marché unique du numérique, c’est construire l’avenir de l’Europe.
Alors que l’Europe est confrontée à de multiples crises, il importe plus que jamais de se projeter dans l’avenir et de jeter les fondations d’une Union européenne qui permette à ses citoyens de mieux vivre.
Nous sommes convaincus que notre avenir est numérique, d’autant plus que notre présent l’est déjà. Au quotidien, les nouvelles technologies nous accompagnent, que l’on achète, que l’on vende, étudie ou travaille en ligne. Ces technologies font partie de notre environnement et évoluent dans les secteurs allant de la santé à l’éducation et à la culture, en passant par les transports ou la recherche et développement. Elles ne connaissent pas de frontière.
C’est pourquoi la Commission européenne a fait de la création d’un marché unique du numérique l’une de ses dix priorités politiques. Après six mois de mandat, nous avons présenté, en mai 2015, une stratégie ambitieuse comprenant pas moins de seize grands chantiers.

. Lire la suite

 

Introduction par Jean-Pierre DARDAYROL,

Conseil général de l’Économie

Dès son installation, en 2014, la Commission présidée par Jean-Claude Juncker a annoncé son ambition de créer une Union numérique européenne (le Single digital market). Le projet se dessine rapidement, couvrant un champ holistique nouveau, allant de la propriété intellectuelle aux infrastructures, en passant par l’innovation et les droits des consommateurs. L’organisation adoptée innove pour s’adapter à l’ambition du projet : Andrus Ansip, le vice-président chargé de coordonner le travail des commissaires participant à la réalisation du projet, et Günther H. Oettinger, le commissaire à l’Économie numérique, viennent de nous présenter les grands axes de ce projet, montrant ainsi l’importance cruciale pour notre avenir économique, social et culturel des difficiles débats actuellement en cours (et pour plusieurs années) à travers toute l’Europe et qui sont abordés dans ce numéro des Annales des Mines. Qu’ils en soient vivement remerciés. Lire la suite

 
 
 
   

Mai 2016 - Former pour l'inconnu

Coordonné par Marie-Josèphe CARRIEU-COSTA,

Amble - Consultants


Voir le sommaire complet du numéro et les résumés des articles

 


Éditorial de Pierre COUVEINHES,

rédacteur en chef des Annales des Mines

« Former pour l’inconnu », tel est le sujet développé dans ce numéro de Réalités industrielles qu’a coordonné Marie-Josèphe Carrieu-Costa. Comme le souligne Thierry Gaudin dans l’article qui conclut ce dossier, l’objectif ne saurait être de former pour le monde tel qu’il est aujourd’hui, mais bien pour l’avenir tel qu’il se dessine. Mais celui-ci s’avère bien difficile à prévoir, en raison des incertitudes liées au changement climatique et surtout à la révolution numérique en cours, qui bouleverse tous nos repères : modes d’accès à la connaissance et systèmes de formation, procédés de fabrication et modes d’organisation des entreprises, voire relations entre les personnes. Lire la suite

 

Introduction par Marie-Josèphe CARRIEU-COSTA,

Amble - Consultants

Ce fondement de la société qu’est la formation, aujourd’hui moteur essentiel de l’économie et enjeu même de l’avenir, ne devrait-il pas occuper tous les esprits ?
Qu’il s’agisse de formation initiale ou continue, d’éducation, d’apprentissage, d’enseignement et/ou de transmission, chaque jour sont rapportés des réformes nouvelles, de nouveaux classements, de nouvelles pédagogies et leurs supports, de nouvelles organisations institutionnelles, de nouveaux contenus et de nouveaux savoirs - de la maternelle à l’université, du monde du travail à la culture et à la recherche, des fondamentaux traditionnels aux toutes dernières connaissances.

Lire la suite

 

 
 
 
   

Février 2016 - Le crowdfunding, financement de complément ou de rupture ?

Coordonné par Françoise Trassoudaine,

Ingénieur général des Mines, CGE, ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique


Voir le sommaire complet du numéro et les résumés des articles

 


Avant-propos par François LOOS ,

ancien ministre

Dans leur livre La Société de Défiance (2007, CEPREMAP), Yann Algan et Pierre Cahuc montrent l’absolue nécessité de la confiance pour réussir une entreprise politique. Le déficit de confiance et la méfiance sont à l’origine des réglementations trop touffues et de l’incivisme. En effet, sans confiance, les procédures prennent le dessus et font perdre du temps et empêchent de prendre des risques. Bref, sans véritable confiance, pas de succès..., mais pas non plus de repos et de partage, et une société individualiste, atomisée, égoïste, sans but collectif, et surtout, sans esprit d’initiative. Dans un autre livre à succès paru aux États-Unis, La Sagesse des Foules (2008, Éditions JC Lattès), James Surowiecki montre la force de l’union de citoyens, même en l’absence de lien entre eux, et même s'ils sont ignorants : en effet, s’ils sont en grand nombre, ils l’emportent contre des experts désordonnés et trop sûrs d’eux. Les ressorts de la confiance ne se trouveraient donc pas dans la « technocratie ». Lire la suite

 

Introduction par Françoise TRASSOUDAINE ,

Ingénieur général des Mines (Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies)

Le financement participatif (ou crowdfunding) est à la confluence de deux tendances sociétales actuelles fortes :
. l’un usage massif des réseaux sociaux,
. et le développement, sur Internet, d’actions, de réseaux et de systèmes collaboratifs (Airb&b, Uber, Waze…).

Le financement participatif via des plateformes est une forme nouvelle, en pleine expansion, de ce type de système collaboratif. Lire la suite

 

 
         
 
 
         

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr