La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2020
2019
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2019
2018
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2020
2019
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2019
2018
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2020
2019

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2020
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

Responsatilité & Environnement - N° 97 - Janvier 2020 - Le nucléaire civil, enjeux et débats

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Télécharger gratuitement
la revue complète
 

N° 97 - Janvier 2020 - Le nucléaire civil, enjeux et débats

La gestion des déchets nucléaires

Par Laurent MICHEL
et Aurélien LOUIS
Direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC/MTES)

 

À l’instar de toutes les autres industries, les activités nucléaires civiles et militaires produisent des déchets, c’est-à-dire des substances ne disposant pas de perspectives de valorisation et donc destinées, a priori, à l’élimination. Par comparaison à d’autres industries, les quantités et la nature des déchets issus de l’in­dustrie nucléaire sont, en revanche, relativement bien connues (voir à ce propos l’inventaire national tenu par l’Andra : https://inventaire.andra.fr/). L’entreposage de ces déchets est aujourd’hui bien maîtrisé et est réalisé dans de bonnes conditions. Pourtant, la problématique de la gestion des déchets produits par l’in­dustrie nucléaire est régulièrement présentée comme un des obstacles majeurs de l’accès du nucléaire au statut d’activité durable. Pour quelle raison ? En partie du fait de la nature même de ces déchets : ils sont radioactifs, donc potentiellement nocifs s’ils sont mal gérés. Mais surtout pour certains, ils le sont sur des durées dépassant ce qui se rencontre dans le domaine de la gestion des déchets dits conventionnels. On verra ainsi que le facteur temps joue un rôle essentiel dans la politique de gestion des déchets radioactifs.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 97 - January 2020 -Civilian nuclear power: Issues and debates

Managing nuclear wastes

 

Laurent Michel
&
Aurélien Louis,
department of Energy and the Climate, DGEC/MTES

 

Like all other industries, the nuclear industry, civilian and military, produces wastes – substances without use value that are to be eliminated. In comparison with other industries, the quantities and nature of these wastes are relatively well known (cf. Anda’s national inventory: https://inventaire.andra.fr/). Although these wastes are now being stored in good conditions, nuclear waste management is regularly presented as a major obstruction that will keep this industry from attaining the status of being “sustainable”. Why? Partly owing to the very nature of these wastes: they are radioactive, hence potentially dangerous if poorly managed. But above all because they have a much longer life cycle than ordinary wastes. Time is a key factor in the management of radioactive wastes.

 

Retour au sommaire

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr