La série Responsabilité & Environnement publie trimestriellement des dossiers thématiques sur des sujets concernant les risques, le développement durable ainsi que l’énergie et les matières premières. Piloté par un spécialiste du secteur sous l’égide du Comité de rédaction de la série, chaque dossier présente une large gamme de points de vue complémentaires, en faisant appel à des auteurs issus à la fois de l’enseignement et de la recherche, de l’entreprise, de l’administration ainsi que du monde politique et associatif.
Voir la gouvernance de la série

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2018
2017
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2018
2017
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2018
2017
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2018
 

La Gazette de la société

et des techniques

2018
2017

Toutes les années

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2018
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Sommaire en anglais
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro

 

 

N° 90 - Avril 2018 - Le bâtiment dans la transition énergétique

Le bâtiment, entre idéal et réalité : les facteurs clés du succès de la transition énergétique

Par Étienne CRÉPON
Président du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB)
et
Hervé CHARRUE
Directeur général adjoint du CSTB et directeur Recherche et Développement du CSTB

 

Acteur majeur du changement climatique, révélant des interactions multiples avec le système urbain, le bâtiment peine cependant à concrétiser sa nécessaire mutation. Trois raisons à cela : 1) le parc, ancien, est peu ou mal connu ; 2) les innovations restent sectorielles, incrémentales, et faiblement systémiques, et, enfin, 3) la capacité de production du secteur et la qualité de celle-ci restent insuffisantes au regard des objectifs de rénovation 2050 et des performances escomptées.
On peut identifier trois axes majeurs pour une rénovation du parc bâti qui soit massive, performante et intégrée, visant l’optimisation du système urbain dans ses différents usages : l’installation d’un observatoire de l’existant et du neuf pour identifier les besoins d’innovation spécifiques qu’appelle un usage efficient dudit parc ; une évaluation des performances socioéconomiques et techniques réelles de la rénovation aux échelles du bâtiment, du quartier et de la ville durables ; et, enfin, le développement d’une approche industrielle allant des composants et des systèmes jusqu’au bâtiment, dans l’optique de l’accroissement de la performance économique des acteurs du secteur, de la qualité et de la performance des réalisations, de l’instauration d’une filière professionnelle revalorisée et donc attractive. La transition numérique, via le traitement de la donnée (dans son acception la plus large), le développement d’outils d’analyse, de simulation, d’optimisation, de formation… – tous numériques –, est l’innovation de rupture que le secteur se doit de ne pas manquer, sans pour autant perdre ce qui est son essence même, à savoir : sa capacité d’adaptation dans la durée, une capacité de résilience qui est le gage de sa pérennité.

 

Télécharger gratuitement l'article

 

Retour au sommaire


N° 90 - April 2018 -The building sector in the energy transition

The construction industry between ideals and reality: The key factors for the success of the energy transition

 

Étienne Crépon,
chairman of the Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB);
and
Hervé Charrue,
assistant general manager and director of R&D, CSTB

 

As a major player in climate change and given its many interactions with urban systems, the building industry is having difficulty undertaking the called-for changes for three reasons. First of all, little is known about the stock of old housing units; and the existing information is unsatisfactory. Secondly, innovations are incremental, and not very systemic, since they are limited to the sector. Finally, this sector’s production capacity and quality are still insufficient when measured against the objective set for housing renovations by 2050 and the hoped-for results. Three major axes for a massive, integrated, efficient renovation of housing units are proposed so as to optimize the various uses of the urban system: 1) the installation of an observatory of the stock of housing units and of plans for new housing in order to identify the need for specific innovations related to the uses of housing units; 2) an assessment of the socioeconomic and technical “performance” of housing renovations on the scale of the sustainable building, neighborhood and city; and 3) the development of an industrial approach ranging from components and systems to buildings in view of increasing the economic performance of stakeholders in this sector, the quality and efficiency of buildings and the attractiveness of an industry as value is restored to it. The digital transition ‒ owing to data processing (in the broadest sense), analytics, simulations, optimizations, training (all digital?) ‒ is the breakthrough innovation that the building industry must grasp but without losing its essential ability to adapt in time, its resilience, which guarantees its durability.

 

Retour au sommaire


 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr