Si ce message de n'affiche pas correctement, visualisez la version en ligne

La lettre des

n° 46 - Septembre 2016


http://www.annales.org/

 

«Se défier du ton d'assurance qu'il est si facile de prendre et si dangereux d'écouter»

Charles Coquebert, Journal des mines n°1, Vendémiaire An III (septembre 1794)

 

 Appel à intentions de contributions pour un numéro thématique des Annales des Mines : Chaînes de blocs et contrats intelligents

Le développement des échanges et des services sur l’Internet conduisent à une massification du nombre de transactions, alors que leur personnalisation, leur transférabilité et la complexification du droit créent des besoins inédits de gestion et de suivi de l’exécution des contrats.
Dans ce contexte général, deux novations paraissent particulièrement prometteuses, bien que parvenues aujourd'hui à des degrés différents de maturité et de complexité d'usage : les chaînes de blocs et les contrats intelligents.
Les différents types de chaînes de blocs permettent de construire des bases de données décentralisées, sécurisées et historicisées, notamment d'événements ou de transactions. Cette technologie arrive à maturité : des plates-formes industrielles et des environnements de développement sont aujourd'hui disponibles.

Les contrats intelligents ont pour ambition d'aider à établir ou à vérifier l'établissement, l'exécution ou l'authenticité d'un contrat. Ils émergent dans le formidable développement mathématique et informatique que l'on connaît actuellement autour de l'intelligence artificielle.

Dans ces conditions, la série Réalités Industrielles des Annales des Mines, dont l’ambition est d’éclairer les débats économiques, sociaux et culturels en s’appuyant  sur des faits et d’accueillir des points de vue venant d’horizons divers, publiera en août 2017 un numéro thématique sur les chaînes de blocs et les contrats intelligents.
Les articles porteront notamment sur :

  • les fonctionnalités et les différents types de chaînes de blocs ou de contrats intelligents, leurs fonctionnalités, leurs caractéristiques et les techniques associées, leurs domaines d’intérêts ;
  • les innovations et les modèles d’affaires nouveaux ;
  • l’écosystème industriel, de recherche, d’enseignement et de supports ;
  • les conditions et les novations managériales, juridiques et légales nécessaires, le rôle de la régulation ;
  • le rôle des Etats, des collectivités publiques, des organisations professionnelles ;
  • l’appropriation par les entreprises, les administrations publiques, les filières ainsi que les réalisations opérationnelles et leurs enseignements ;
  • les problématiques transverses (sécurité, sûreté, coûts, effets environnementaux, …).

Les auteurs intéressés sont invités à adresser à
jean-pierre.dardayrol@finances.gouv.fr
et
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr
leurs intentions d’articles, entre 500 et 2000 caractères (espaces compris) pour le 15 novembre prochain.
Les auteurs dont les projets de contribution seront retenus par la rédaction seront invités à rédiger un article d’au plus 15000 caractères (espaces compris) pour le 15 mai prochain.
Le calendrier indicatif est le suivant :

  • 15 novembre 2016 : réception des intentions de contributions
  • Janvier 2017 : réponses aux auteurs sélectionnés pour rédiger un article
  • 15 février 2017 : envoi officiel des commandes d’articles
  • 15 mai 2017 : réception des articles
  • Août 2017 : publication du numéro

Les intentions d’articles, et les questions éventuelles, sont à adresser au coordinateur du numéro et aux Annales des Mines :
jean-pierre.dardayrol@finances.gouv.fr
et
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr


  NOS DERNIERES PARUTIONS

 

Série Gérer & Comprendre -
n° 125 - Septembre 2016
avec notamment :

  La loi américaine Sarbanes-Oxley et les systèmes d’information d’une PME française
 Un ingénieur français dans une usine mexicaine, ou l’incompatibilité des mondes
  L’artillerie de Gribeauval et la standardisation au XVIIIe siècle

Voir le sommaire complet du numéro et les résumés des articles


Des mondes se confrontent, des cultures s’enferment dans l’incompréhension, des  individus s’affrontent pour faire valoir leurs idées, puis vient le temps de la négociation,  des compromis, des renoncements, et un nouveau paradigme émerge, l’ancien s’efface devant le nouveau, incertain et fragile, souhaité ou redouté.
Je n’évoque pas ici le Brexit, dont les résultats viennent à peine de produire leurs  premiers effets au moment où j’écris ces lignes, bien qu’il puisse fort bien illustrer ce  propos liminaire. Je préfère suivre Héloïse Berkowitz et Hervé Dumez sur les traces de Jean-Baptiste Vaquette de Gribeauval, jeune artilleur du XVIIIe siècle, dont les idées vont radicalement modifier les stratégies militaires traditionnelles...

Lire la suite de l'éditorial de Pascal LEFEBVRE


Télécharger le numéro

La Gazette de la Société et des Techniques
n° 88 – Septembre 2016
La guerre des brevets : la France en sortira-t-elle gagnante ?
Par Thomas BRAUN, Charles CLERET de LANGAVANT, Marie MOURIES,
Ingénieurs des mines

Le brevet fait de nos jours figure de paradoxe : jamais cet outil n’a été autant critiqué et pourtant jamais il ne s’en est déposé autant dans le monde. Visant à protéger des inventions de nature industrielle, fruits d’investissements lourds, il semble voué à être relégué aux oubliettes d’une vie économique qui ne paraît plus vibrer qu’aux mots de “start-up”, “disruption” et “ubérisation” et où la rapidité, bien plus que la consolidation d’une position de marché, est considérée comme facteur de succès par les entreprises. Pourtant, jamais il n’a été autant au cœur des préoccupations des acteurs publics, se traduisant partout dans le monde par des réformes majeures : entre les deux géants que sont les États-Unis et la Chine, l’Europe est sur le point de voir aboutir plus de quarante années de négociations menant à un système unifié d’acquisition et de défense des droits du brevet en Europe. Saura-t-elle en profiter ? Comment la France se positionnera-t-elle dans cette bataille ?

 


  A NOTER SUR VOS AGENDAS

Voir le sommaire complet du numéro et les résumés des articles

jeudi 1er décembre à 18 heures
au restaurant « Le Club »
du Ministère de l’Economie
et des Finances
139, rue de Bercy - Paris 12e

« Table ronde des Annales des Mines : l’Union numérique européenne »

Concurrence dans le e-commerce, privacy shield, big data, réforme du droit d'auteur, régulation des plates-formes, TIPP, ... La construction de l'Union numérique européenne, ambition volontariste et fédératrice de la Commission Juncker, se poursuit en mobilisant de nombreux acteurs autour d’enjeux cruciaux pour l’Union, ses citoyens et ses entreprises.
Pour illustrer et poursuivre les analyses et les débats du numéro d'août 2016 (série Réalités Industrielles) consacré à l'Union numérique européenne, les Annales des Mines organisent une table ronde avec plusieurs auteurs du numéro, suivie d'un débat avec le public et d'un cocktail.

Entrée gratuite, mais inscription obligatoire (nombre de places limitées)

Programme
Inscription gratuite en ligne
Télécharger le plan d'accès au club en format pdf


  LES PARTENAIRES DES ANNALES DES MINES PUBLIENT

Commander le livre

Entre technique et gestion
Une histoire des « ingénieurs civils des mines » (XIXe-XXe siècles)
Par Marco BERTILORENZI, Jean-Philippe PASSAQUI et Anne-Françoise GARCON
Editeur : Presse des Mines

Cet ouvrage correspond aux actes du colloque qui s’est déroulé à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, les 4 et 5 décembre 2014

Les « ingénieurs civils des mines », longtemps restés dans l’ombre de ceux du Corps des mines, ont pourtant exercé une influence décisive dans le processus d’industrialisation en France et ailleurs. Issus tout d’abord des Écoles des mines de Paris et de Saint-Étienne, auxquelles se sont ensuite ajoutées celles d’Alès, de Douai, de Nancy, et enfin de Nantes et d’Albi, les ingénieurs civils des mines ont été, au cours des XIXe et XXe siècles, des acteurs majeurs, omniprésents, de l’industrialisation.

À quoi est due une telle réussite ? Le « complexe technique » des mines est intrinsèquement lié à d’autres industries, telles que la métallurgie et la chimie, et implique la maîtrise de compétences diversifiées, étoffées, afin de mener une exploitation rationnelle des ressources nationales. Cependant, les seules compétences techniques sont insuffisantes ; elles doivent être associées à une maîtrise complète de la gestion et de l’administration d’une entreprise industrielle, un savoir-faire dont disposent les ingénieurs civils des mines.

Voir la table des matières


La Lettre des Annales des Mines

Télédoc 797 – 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel : redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr

Accès au site : http://www.annales.org/