La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'HCERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 

   linkedin

Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2020
2019
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2020
2019
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2020
2019
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2020
2019
Toutes les années
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2020
2019

Toutes les années 

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2020
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

Gérer et Comprendre - N° 140 - Juin 2020

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro

 

 

N° 140 - Juin 2020

 

Appel à la créativité des agents pour « sortir des rails » : la SNCF au milieu des voies

Par Justine ARNOUD
et
Isabelle VANDANGEON-DERUMEZ
Université Paris-Est, IRG (EA 2354), UPEC, UPEM.

 

Nous proposons d’analyser dans cet article la manière dont la SNCF a mis en place des initiatives visant à faire appel à la créativité des agents pour se renouveler et faire face à l’ouverture à la concurrence. Afin d’explorer ces initiatives, nous avons privilégié une approche pragmatiste de la créativité, centrée sur la créativité située et associée à la possibilité d’enquêter ensemble lorsqu’un doute s’installe dans les situations de travail. Cet éclairage original s’est révélé utile pour comprendre l’évolution des initiatives mises en place à la SNCF au sein de la région Normandie et étudiées dans le cadre d’une étude longitudinale. À deux reprises, les agents ont eu le sentiment de vivre une expérience créative collective qui s’est avérée être proche d’une dynamique d’enquête. L’analyse fine de cette dynamique permet de mieux comprendre comment celle-ci a pu se produire au sein d’une entreprise réputée être une grande bureaucratie professionnelle, tout en soulignant les limites et le retour rapide des approches rationnelle et normative de l’agir humain, peu propices au développement de la créativité. Nous discutons cette expérience de créativité inattendue et les enjeux et difficultés d’une compréhension renouvelée de la créativité au sein des organisations.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 140 - June 2020

A call for employee creativity not to be railroaded: The SNCF in the middle of the tracks

 

Justine Arnoud & Isabelle Vandangeon-Derumez,
Paris-Est University, IRG (EA 2354), UPEC, UPEM..

 

How has the SNCF, the French national railway, taken actions for appealing to the creativity of its employees in order to cope with the opening of the country’s rail system to competition? To explore these actions, a pragmatic approach has been adopted to a situated creativity associated with the possibility of investigating work situations together in cases of doubt. This fresh approach is useful for understanding how the SNCF in Normandy has modified its actions, which have been the focus of a longitudinal study. On two occasions, employees had the feeling of a creative group experience. A granular analysis of this experience helps us better understand how it could occur in a firm with the reputation of being a big bureaucracy; but it also emphasizes the limits of this experience and the quick return to rational, normative approaches to human actions, which are not well suited to fostering creativity. These unexpected experiences of creativity are discussed along with the difficulty of forging a new understanding of creativity within organizations.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr