La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2019
2018
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2019
2018
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2019
2018
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2019
2018
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2019
2018

Toutes les années 

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2019
Toutes les années
 

 

 

         
 

 

gc135

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro

 

 

N° 135 - Mars 2019

Du paternalisme au patronhumanisme

Par Amélie VILLÉGER
CEREGE (CEntre de REcherche en GEstion), Université de Poitiers

 

Que ce soit dans les écrits populaires ou dans la littérature académique, le paternalisme est souvent présenté comme un mode de gouvernance pernicieux et rétrograde. Partant de la mise en évidence de deux antagonismes qui le sous-tendent, cet article conceptuel propose d’envisager une approche moins manichéenne du phénomène. D’abord, dans le cas du paternalisme originel, le traditionalisme s’est finalement révélé être au service du progressisme. Ensuite, tiraillé entre la nécessaire organisation du lien de subordination au travail et la juste reconnaissance des droits et libertés de chacun, le paternalisme a évolué jusqu’à trouver un équilibre dans la mise en place d’un néo-paternalisme fortement influencé par les valeurs humanistes et pouvant, à ce titre, être qualifié de « patronhumanisme ».

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 135 - March 2019

From paternalism to “patronhumanism”

 

Amélie Villeger,
CEREGE (Centre de Recherche en Gestion), Poitiers University

 

Whether in the popular press or academic literature, paternalism is often presented like a pernicious, backward form of governance. On the basis of two antagonisms that underlie it, a less Manichean approach is proposed. In the original form of paternalism, traditionalism turned out to be at the service of progressivism. Afterwards, torn between the need to organize the relationship of subordination in work and the fair recognition of the rights and freedoms of everyone, paternalism evolved toward a new equilibrium, a neopaternalism that, described as “patronhumanism”, was strongly influenced by humanist values.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr