La série Gérer & Comprendre privilégie une approche humaine de l'organisation des entreprises, grâce à des analyses qui ne fondent pas sur les seuls outils de gestion, mais empruntent aussi à la sociologie des moyens de compréhension indispensables aux responsables d'entreprises. Son fonctionnement est celui d’une revue académique à comité de lecture. Elle a été retenue par l'AERES dans son classement des revues en économie et gestion, ainsi que dans celui des revues en sociologie.

 

Voir la composition du Comité de rédaction et la liste des autres relecteurs

Voir les modalités détaillées de sélection des articles et les instructions aux auteurs

 

 
 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2017
2016
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2017
2016
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
2017
2016
 
Responsabilité & Environnement
2017
2016
Toutes les années
 

La Gazette de la société

et des techniques

2017
2016

Toutes les années 

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2017
Toutes les années
 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 

 

         
 

 

Télécharger gratuitement
la revue complète

 

 

N° 129 - Septembre 2017

Les « carrières immobiles »  : un challenge pour le management !
Les atouts d’une compréhension fondée sur le travail réel et les attentes des salariés

 

Par Lætitia PIHEL
Laboratoire d’Économie et de Management de Nantes-Atlantique (LEMNA), Université de Nantes

 

Pour le management, les carrières immobiles constituent un défi qui  met à l’épreuve la stratégie RH, les outils de gestion des carrières et, au-delà, les représentations qui les portent. L’immobilisme se caractérise par la recherche de stabilité dans les fonctions actuellement occupées et par l’absence d’appétence pour la mobilité. Notre contribution s’appuie sur une étude de cas ethnographique de 17 mois réalisée au sein d’une clinique privée. La Direction de l’établissement dit faire face à un « immobilisme contagieux  » . Pourtant inspiré de bonnes pratiques, le programme de gestion des carrières proposé ne rencontre pas le succès escompté auprès des Infirmières diplômées d’État (IDE). Notre étude a été portée par trois grandes questions : 1) Quelles sont les origines de l’immobilisme de carrière ? 2) Quels sont les mécanismes qui le sous-tendent ? 3) Au-delà, quels sont les angles morts de la réflexion managériale qui mettent en échec les politiques RH en matière de carrières ? Les résultats montrent que l’immobilisme est le produit d’une dynamique complexe engageant plusieurs dimensions : la formation initiale suivie, l’organisation du travail et l’individu (attaché à son projet de carrière). Notre étude a mis au jour les mécanismes d’emboîtement et d’enchevêtrement de ces dimensions au cœur du travail, du collectif, des relations, d’un quotidien qui accapare. Elle témoigne d’une réalité turbulente qui impose des mobilités à l’intérieur même du métier d’IDE et qui permet, à d’autres, de bénéficier de promotions informelles. Elle rend compte de la nécessité d’approcher les conduites de carrière au plus près du contexte et des trajectoires. Elle démontre également que l’immobilisme ne va pas de pair avec une absence de projet et d’ambition professionnels, mais que tout à l’inverse, et contre toute attente, leur présence peut le nourrir. Au-delà des préconisations managériales qu’elle formule, cette contribution livre au débat les réflexes partagés en matière de gestion des carrières tant sur le plan de la pratique que sur celui de la recherche académique.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 129 - September 2017

“Immobile careers”: A challenge for management! The advantages of an understanding based on actual work and wage-earners’ expectations

 

Lætitia Pihel,
Laboratoire d’Économie et de Management de Nantes-Atlantique (LEMNA), Nantes University.

 

Immobile careers - of persons looking for stability in the position currently held and not being attracted by mobility - are a challenge to human resources, its strategy, tools and, more broadly, conceptions. This article is based on seventeen months of field work in a private clinic, where management claimed it had to cope with “contagious  immobility”. The program for managing careers, though based on good practices, had not had the hoped-for results among registered nurses. Our research tried to answer three main questions: a) What were the origins of this immobility? b) What processes underlaid it? c) What were the blind spots in management’s way of thinking that led to this blockage? This immobility came out of a complex, dynamic process with several dimensions: initial training, the organization of work, and the individual (their attachment to their own career plans). These factors were chained and overlapped in actual, everyday work activities and relations at the workplace. The turbulence of work, with its demands on time and energy, imposed mobility but within this job category and allowed some nurses to benefit from informal promotions. Behaviors related to career management must be handled as closely as possible to the context and individuals’ backgrounds and plans. Immobility is not coupled with the absence of career plans or ambitions, which, quite contrary to expectations, can bolster immobility. Besides the recommendations formulated for management, this article shifts academic and practical discussions of this topic toward shared reflexes in career management.

Retour au sommaire

 


N° 129 - Septiembre 2017

Las “carreras inmóviles”, un reto para la dirección. Ventajas de una comprensión basada en el trabajo real y las expectativas de los trabajadores

 

Laetitia Pihel
Laboratorio de Economía y Administración de Nantes-Atlantique (LEMNA), Universidad de Nantes

 

Desde el punto de vista de la dirección, las carreras inmóviles constituyen un reto que pone a prueba la estrategia de recursos humanos, las herramientas de gestión de carreras y, aún más, las representaciones inherentes. El inmovilismo se caracteriza por la búsqueda de estabilidad en el cargo actualmente ocupado y por la falta de deseo de movilidad. El artículo se basa en un estudio de caso etnográfico de 17 meses realizado en una clínica privada. La dirección afirma que en la clínica hay un “inmovilismo contagioso”.
El programa de gestión de carreras propuesto, aunque se haya inspirado de buenas prácticas, no tiene el éxito esperado con las enfermeras diplomadas por el estado (EDE). En nuestro estudio hemos tratado de responder a tres interrogantes: 1) ¿Cuáles son las causas del inmovilismo de carrera? 2) ¿Cuáles son los mecanismos subyacentes? 3) ¿Cuáles son los temas que la reflexión gerencial ha dejado de lado y que hacen que las políticas RH en materia de carrera fracasen? Los resultados demuestran que el inmovilismo es el producto de una dinámica compleja que comprende varios aspectos: la formación inicial, la organización del trabajo y el individuo (que no quiere abandonar su proyecto de carrera). El estudio revela los mecanismos de interacción y superposición de estas dimensiones en el trabajo, la colectividad, las relaciones y en una vida diaria que se convierte en una prisión. Refleja una realidad cruda que impone la movilidad al oficio de EDE y permite que otros disfruten de promociones informales. Analiza la necesidad de estudiar las conductas de carrera teniendo en cuenta el contexto y la historia de cada quien. Demuestra también que el inmovilismo no necesariamente significa una falta de proyecto y ambición profesionales; por el contrario, y de forma sorprendente, éstos pueden aumentarlo. Además de las recomendaciones administrativas, el artículo contribuye al debate aportando los reflejos compartidos en materia de gestión de carreras tanto en el plano de la práctica como en el de la investigación académica.

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr