La série Enjeux numériques paraît en mars, juin, septembre et décembre en version papier, et la traduction anglaise intégrale des articles est téléchargeable comme la version française sur notre site www.annales.org. Elle traite des enjeux du numérique pour un public éclairé, mais non nécessairement expert, en croisant les regards technologiques, économiques et sociétaux comme le font les Annales des Mines dans toutes leurs publications.

Voir la gouvernance de la série

Voir la composition du comité de rédaction

 
 

   linkedin

 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2019
2018
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2019
2018
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2019
2018
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2019
2018
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2019
2018

Toutes les années 

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2019
Toutes les années

 

 

         
 

 

Enjeux Numériques - N° 7 - septembre 2019 - Mobilité, logistique et numérique : entre efficacité et libertés

Sommaire en français

Digital issues
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro
(version française)

 

 

N° 7 - Septembre 2019 -  Mobilité, logistique et numérique : entre efficacité et libertés

Vers des hyperlieux mobiles ? Des activités mobiles augmentées par les potentialités du véhicule autonome et connecté

Mireille APEL-MULLER et Jean-Pierre ORFEUIL

 

Le commerce ambulant, l’écrivain public, le dentiste, les cirques itinérants incarnent des figures universelles, anciennes, et pourtant très contemporaines dans leurs nouvelles variantes. Aujourd’hui se développent partout dans le monde toutes sortes d’activités sur roues, bricolées ou de haute technologie : compensation à la misère ou à l’isolement, ou bien élément cumulatif de services dans des zones intenses, attractives et chics, elles contribuent à « faire territoire, faire ville, faire milieu ». Ces « hyperlieux mobiles » constituent un impensé des études sur la mobilité. Ils sont pourtant les précurseurs d’un bouleversement dans nos pratiques mobiles, liés autant à notre « hyper connectivité » – réseaux sociaux, géolocalisation, Internet des Objets, système d’information en temps réel – qu’à l’arrivée des véhicules connectés et autonomes, qui rend envisageable de repenser radicalement notre rapport au temps dans les déplacements, et notre rapport à l’espace dans des véhicules aux fonctions multiples et aux usages divers. Jusqu’où peut-on imaginer ces hyperlieux mobiles ? Pour quels bénéfices ? Et pour qui ?

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 7 - September 2019 - Mobility, logistics and digital technology: Between efficiency and freedom

 

Toward “mobile hyperplaces”? Mobile activities enhanced by the potential of connected and driverless vehicles

 

Mireille APEL-MULLER & Jean-Pierre ORFEUIL.

 

The traveling salesman or circus is a traditional, universal figure, but contemporary owing to recent variations on it. Everywhere in the world, new (homemade or state-of-the-art) activities “on wheels” are springing up in response to poverty or isolation, or as an element added onto traffic services in dense (attractive and chic) urban zones. They are helping, to make “a territory, a city, an environment”. Though overlooked in studies on mobility, these “mobile hyperplaces” are the forerunners of a revolution in practices related to mobility. These practices have as much to do with “hyperconnectivity” (social media, geolocation, the Internet of things, real-time information systems) as with the advent of connected, autonomous vehicles, which make it possible to radically rethink our relations to transportation time and space (vehicles with multiple functions and used for various purposes). How far to go in imagining these mobile hyperplaces? What are the benefits? For whom?

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr