La série Enjeux numériques paraît en mars, juin, septembre et décembre en version papier, et la traduction anglaise intégrale des articles est téléchargeable comme la version française sur notre site www.annales.org. Elle traite des enjeux du numérique pour un public éclairé, mais non nécessairement expert, en croisant les regards technologiques, économiques et sociétaux comme le font les Annales des Mines dans toutes leurs publications.

Voir la gouvernance de la série

Voir la composition du comité de rédaction

 
 

   linkedin

 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2019
2018
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2019
2018
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2019
2018
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2019
2018
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2019
2018

Toutes les années 

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2019
Toutes les années

 

 

         
 

 

Enjeux Numériques - N° 6 - Juin 2019 - Le numérique et la vie en société

Sommaire en français

Digital issues
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro
(version française)

 

 

N° 6 - Juin 2019 - Numérique et vie en société

Le numérique pour repenser l’impact de la migration

Alice BARBE

 

Depuis 2015, nombreuses sont les initiatives numériques visant à créer des solutions aux problèmes rencontrés par les personnes réfugiées. Beaucoup de ces solutions se tournent directement voire exclusivement vers ceux que l’on considère comme les premiers concernés : mise à disposition d’un maximum d’informations utiles concernant l’asile ; traduction et diffusion des offres d’emplois des métiers en tension, potentiellement vectrices d’une intégration plus rapide ; traductions multilingues de nombreux contenus professionnels, juridiques, etc. Mais les grands enjeux de la place du numérique sur la question migratoire reposent aujourd’hui tout autant sur les perceptions des utilisateurs, comme en témoignent les répercussions planétaires du rôle présumé de Facebook dans les élections américaines. En d’autres termes, la question de la diffusion et de la perception du narratif est encore plus centrale lorsqu’il s’agit de la question migratoire. Si le narratif autour de l’accueil des réfugiés a tendance à polariser les sociétés d’accueil, et par conséquent leurs dirigeants, la manière dont les outils numériques abordent ces polarisations (ainsi que le rôle joué par les entreprises qui les détiennent) est déterminante et peut avoir un impact social fort, tant pour les personnes réfugiées que pour les sociétés d’accueil. L’Europe et l’Amérique du Nord voient une forte montée des réactions anti-immigration, sur fond de partage de contenu sensationnaliste. Dès lors, la responsabilité du numérique, en tant qu’outil, est double : il joue un rôle de partage de ces contenus, donc en exacerbe potentiellement les perceptions négatives, tout en offrant des solutions concrètes aux personnes réfugiées et aux sociétés d’accueil pour créer une société plus inclusive.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 6 - June 2019 - Digital technology and life in society

 

Digital technology and rethinking the impact of migrations

 

Alice Barbe

 

Since 2015, several digital initiatives have been undertaken to find solutions to the problems experienced by refugees. Many of them directly or even exclusively address these problems by making available a maximum of useful information on asylum, translating and disseminating offers for jobs that could speed up the refugee’s integration, and making multilingual translations of occupational and legal documents. However the major issue in the formula of digital technology plus migrations has to do with users’ perceptions, evidence of this being the planetary repercussions of Facebook’s presumed effects on the American elections. In other words, the diffusion and perception of a story counts even more when it is about immigration. The story about refugees tends to polarize the host society and, as a consequence, its leaders. However the way that the digital media handle this polarization (as well as the role played by the firms that own these media) is decisive: it can have a strong social impact on both refugees and the host society. In Europe and North America, reactions against immigration are rising as sensationalistic information is spread. In this case, digital technology as a set of tools has a twofold responsibility. It provides for the sharing of this information and thus potentially exacerbates negative perceptions, but it also offers concrete solutions to refugees and host countries for creating a more inclusive society.

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr