La série Enjeux numériques paraît en mars, juin, septembre et décembre en version papier, et la traduction anglaise intégrale des articles est téléchargeable comme la version française sur notre site www.annales.org. Elle traite des enjeux du numérique pour un public éclairé, mais non nécessairement expert, en croisant les regards technologiques, économiques et sociétaux comme le font les Annales des Mines dans toutes leurs publications.

Voir la gouvernance de la série

Voir la composition du comité de rédaction

 
 

   linkedin

 
Numéros précédents

Rechercher :

 

Réalités Industrielles

2019
2018
Années depuis 1985
 

Gérer & Comprendre

2019
2018
Toutes les années
 
Gérer & Comprendre -
English language online edition
 
Responsabilité & Environnement
2019
2018
Toutes les années
 
Enjeux numériques
2019
2018
 
Financial Regulation
and Governance
Banks
Insurance
Markets
Payments and monetay instruments
International financial
regulation
Fintechs
 

La Gazette de la société

et des techniques

2019
2018

Toutes les années 

 
Numéros anciens des Annales des Mines
1794-1914
1915-1943
Lois et réglementation
1919 – 1942
Articles

1946 – 1991

 
Le Club des Annales des Mines

Toutes les années

 

Histoire des Ingénieurs
des Mines

Documents de synthèse
Directeurs, professeurs,
anciens élèves des Ecoles des mines
Les principaux textes législatifs ou règlementaires
Biographies relatives à des ingénieurs des mines décédés
Composition du corps des ingénieurs
Autres documents sur les mines, carrières, géologie.
 
La Lettre des Annales des Mines
2019
Toutes les années

 

 

         
 

 

Sommaire en français

Digital issues
Télécharger gratuitement
la revue complète

 

Acheter le numéro
(version française)

 

 

N° 3 - Septembre 2018 - Les métiers du droit au défi du numérique

 

Panorama historique des métiers du droit en France et à l’étranger

Jean-Louis HALPÉRIN

 

La perspective historique amène à s’interroger sur les origines et l’évolution des métiers du droit. La technique juridique est une invention qui a précédé, dans certaines sociétés de l’Antiquité, l’apparition d’experts en droit, comme les Prudents romains. C’est plus tard que se dessine la figure de l’avocat plaidant avant que les droits savants du Moyen Âge ne provoquent le développement des procureurs, des avocats et des notaires. En France, le pouvoir royal exige la licence en droit pour les avocats, puis pour les juges, et tolère, à partir de la fin du XVIIe siècle, la formation d’ordres d’avocats. Après la rupture révolutionnaire, la réorganisation napoléonienne encadre les avoués, les notaires et les avocats en généralisant la structure ordinale pour ces derniers. La comparaison avec les pays étrangers illustre différentes configurations et l’évolution au XIXe et au XXe siècle vers la professionnalisation et le rapprochement entre les métiers du droit.

 

Télécharger gratuitement l'article

Retour au sommaire


N° 3 - September 2018 - The legal professions coping with the challenge of digital technology

 

A historical panorama of the legal professions in France and abroad

 

Jean-Louis HALPÉRIN

 

This historical approach inquires into the origins and evolution of the legal professions. Legal procedures were invented before legal experts appeared in ancient societies such as Rome (prudents). The figure of the court lawyer appeared later, before prosecutors, attorneys and notaries emerged out of learnèd sources of law during the Middle Ages. In France, royal authorities required a licence in law for lawyers and then judges. By the end of the 17th century, they tolerated the formation of the equivalent of bar associations. After the French Revolution, Napoleon reorganized the professions of notary and attorney. A comparison with foreign countries lets us glimpse various configurations of these legal professions, a rapprochement between them during the 19th and 20th centuries and the march toward professionalization.

How far back can we go to talk about the legal professions? For legal positivists, law is a technique, like the wheel or money, that was invented separately in different ancient societies: the principalities and then empire of China, the Judaic world, the city of Rome…. Nothing attests the existence of experts whose religious or political functions “predetermined” them to make this invention. What is more likely is that jurists gradually appeared long before the invention of the law. Judges were in charge of settling disputes before the emergence of legal techniques; and for a long time, these judges were not “learned” in the law.

 

fleche grise Download full article

 

Retour au sommaire

 

 

 

 

Les Annales des Mines

Télédoc 797, 120, rue de Bercy – 75572 – Paris cedex 12
Courriel :
redactiondesannalesdesmines.cgeiet@finances.gouv.fr